Tutoriel panorama : Premiers pas

5 years, 6 months ago 1
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Premier pas dans la méthode d’édition d’image panoramique

Dans une image panoramique d’extérieur, il y a immanquablement le ciel et le bloc terrestre. Le principe pour améliorer une image de ce type est qu’il faut pouvoir traiter les différentes parties de l’image (au moins 2, ciel et terre) indépendamment. Chaque partie doit se retrouver dans un calque et l’image finale est une composition de tous ces calques.

Il faut trouver le moyen de faire une sélection des couleurs. Dans cet exemple il y a quelques difficultés. Le ciel tire vers le blanc à l’horizon, il y a des nuages qui occupent une bonne partie du ciel, le canyon a aussi des parties claires, et nous avons un arbre qui « passe » du canyon au ciel.

03_premier_pas_panorama_01

Pour commencer, on peut dupliquer le calque |Calque>Dupliquer le calque ou CTRL+Shift+D. Travailler sur une copie de l’original nous permet de ne pas l’altérer mais aussi de se garder une image étalon qui permet de vérifier que les améliorations que l’on est train de faire portent leurs fruits.

Sur ce nouveau calque il faut appliquer un seuil. On le trouve dans le menu |Couleurs>Seuil… L’interface propose des valeurs qui vont changer l’image en noir et blanc. Il faut trouver une valeur qui permette de faire apparaitre l’horizon. Ce n’est pas très grave si ce n’est pas parfait, on pourra toujours modifier un peu ce calque pour le besoin.

03_premier_pas_panorama_02a

On obtient une image assez claire qui définit correctement l’horizon. Parfois cela est assez difficile du fait de l’uniformité de l’image. Il suffira d’ajouter un peu de contraste (|Couleurs>Luminosité-Contraste…) pour que les parties utiles ressortent bien et ainsi faciliter le travail de la fonctionnalité « seuil ».

03_premier_pas_panorama_02b

Il faut nettoyer ensuite avec un pinceau ou un aérographe (au choix) les deux parties de ce calque de manière à ne plus avoir que deux parties contigües dans ce calque.

03_premier_pas_panorama_03

Dans notre exemple nous avons l’arbre qui n’a pas laissé apparaitre le ciel au travers du feuillage. Pour y remédier, il faut simplement reprendre un bout de l’image originale, en faire un nouveau calque et y appliquer un seuil mais cette fois avec des valeurs qui vont permettre de voir le ciel.

03_premier_pas_panorama_04

Il ne reste plus qu’à fusionner ce calque avec le premier. Mettre le petit calque par-dessus et ouvrir le menu contextuel et cliquer sur « fusionner vers le bas ».

03_premier_pas_panorama_05

Pour s’assurer qu’il n’y a que deux couleurs présentes dans le calque il suffit d’appliquer encore un seuil en choisissant les valeurs 254 et 255. On a maintenant un calque qui permet de sélectionner par couleur.

Pour sélectionner le ciel il faut :
-Sélectionner le calque intermédiaire (2 couleurs).
-Prendre l’outil de sélection par couleur ou Shift+O.
-Sélectionner la couleur qui correspond au ciel (ici blanc).
-Sélectionner le calque de l’image originale et faire un copier / coller pour obtenir une sélection flottante que l’on va transformer en calque.

03_premier_pas_panorama_06

Il suffit de répéter l’opération pour le bloc terrestre pour avoir un calque dédié. A partir de ce moment on peut travailler indépendamment sur chaque partie.

03_premier_pas_panorama_07

L’avantage de cette méthode est qu’elle permet de conserver la sélection sans jamais avoir à la gérer avec des outils propriétaires. On pourrait convertir le fichier en conservant les calques et toujours pouvoir faire une sélection par couleur. Cela permet également de refaire une sélection rapidement pour créer plusieurs versions d’un même calque. Dans notre exemple, on pourrait comparer avec deux ciels différents les performances de deux filtres anti-bruit différents ou avec deux réglages distincts.

Et si on a un lac en plein milieu du bloc terrestre ? Un lac bleu (ou vert d’eau) dans un terrain plutôt brun ou rouge ne se traite pas de la même manière. Non ?

Rien n’empêche de faire un nouveau calque et de focaliser les valeurs du seuil pour faire ressortir le lac. Ainsi on obtient un calque dédié à la sélection du lac. L’important est d’avoir des sélections qui couvrent toute la surface de l’image. Surtout si l’on souhaite réintégrer l’image dans un panorama du type visite virtuelle 360×180.

Facebooktwittergoogle_plusyoutube

Related Posts

One Response

  1. Darcivana dit :

    Great and educative content, thanks for being so concerned for the education.

Laisser un commentaire